Je soutiendrai, en vue de l’obtention du grade de docteur en Science politique, ma thèse intitulée

«Acteurs et transformations des politiques de défense militaire suisses (1948-2008) sous l’angle du cadre des coalitions advocatives.»

La soutenance aura lieu le mardi 12 septembre 2023 à 15h00, Bâtiment Géopolis, salle 2121, Université de Lausanne. Elle sera suivie d’un apéritif. Merci de votre inscription.

Ouvrir le fichier de l’affiche de la soutenance (pdf, 40kB).

On recommande l’accès à l’UNIL par les transports publics (arrêt métro Chavanne-R, UNIL-Mouline).

Résumé de la thèse

Cette thèse étudie les acteurs et les transformations des politiques publiques de militaire suisses, ces activités que la Confédération entreprend (ou non) pour organiser et développer la défense militaire ainsi que pour préparer l’emploi de la force et son exercice.

On a analysé les quatre réformes militaires entreprises entre 1948 et 2008. Pour comprendre ces mutations souvent conflictuelles, la prise en compte de facteurs domestiques et des croyances des acteurs influents s’avère incontournable. En conséquence, on a appliqué un cadre majeur des recherches en politiques publiques, l’Advocacy Coalition Framework (ACF).  L’ACF prend bien en compte l’impact sur le programme militaire des querelles conceptionnelles observées tout au long de la période d’étude.

La recherche s’articule autour de trois questions : (1) Qui sont les acteurs majeurs des transformation ? (2) Pourquoi et comment les politiques de défense militaires suisses de l’après–guerre se transforment–elles ? (3) Quel est l’apport de l’analyse des transformations des politiques de défense militaires suisses au développement de l’ACF ?

Le test qualitatif des hypothèses, totalisant une centaine d’observations, conduit à plusieurs résultats majeurs : (1) une évaluation fouillée du cadre des coalitions advocatives sur une période de soixante ans ; (2) la description dans le temps long des dynamiques des politiques publiques de défense militaire sous l’angle des disputes de croyances entre acteurs ; (3) le rôle central du chef du département de la défense dans la transformation ainsi que (4) la nécessité de compléter l’ACF pour mieux comprendre certaines politiques publiques institutionnelles.

Cette thèse novatrice contribue au développement de la connaissance par des apports substantiels et par son approche originale. Elle offre une grille d’analyse des transformations des politiques de défense militaire qui contribue, par rétroaction, à la critique et au développement de l’agenda de recherche de l’ACF.

 

Informations plus détaillées sur la thèse

2 mai 2022  · La semaine dernière, nous avons eu le plaisir de nous réunir pour notre traditionnelle Assemblée Générale! Et contrairement à l’année dernière, nous avons pu nous retrouver en présentiel sur le campus de l’Université de Lausanne!Une trentaine de membres et d’invités ont pu assister au rapport d’activités, à l’explication des comptes et des budgets, ainsi qu’à la présentation des futurs projets et événements proposés par Mil@CampusLausanne.La fin de l’Assemblée Générale a également vu deux nouveaux étudiants rejoindre le Comité ; il s’agit des lieutenants Benjamin Dumas (UNIL) et Tristan Fanelli (EPFL).Pour terminer en beauté, le Colonel EMG Christian Bühlmann a pu nous présenter le Geneva Centre for Security Policy, structure dans laquelle il travaille depuis 2013. Il y est actuellement chef d’État-major.Nous remercions vivement le conférencier, ainsi que les différentes organisations et associations ayant répondu favorablement à notre invitation (Division territoriale 1, Société Vaudoise des Officiers, ASSO Lausanne, Femmes et Politique de Sécurité – FPS, Association Leman SwissFortress et Livret de service)!

Continue reading

UNIL

Link to video / Lien sur la video
Link to video / Lien sur la video

Ma thèse en 180 secondes est un réel défi en regard d’une présentation traditionnelle: comment formuler sa recherche en si peu de temps, la décrire en termes clairs et compréhensibles pour des profanes, la mémoriser et la présenter face à un fond noir, en l’absence de public?

C’est aussi une belle expérience. Félicitations aux participantes et aux participants et aux quatre gagnantes et gagnants.

Le tout a été organisé avec brio par l’UNIL. Merci à Edy Ceppi, Mélanie Bosson, Nathalie Randin, Pascale Deneulin et ainsi qu’à l’équipe vidéo et à Félix, le photographe. Sans oublier le jury.

To protect your privacy, I do not embed videos on this site anymore. [Edit: 2023-05-08 replaced the embeded video with a link]

Continue reading

C. Bühlmann

Si vous avez plus de 3 minutes:

« La commodification de l’armée de milice? La pensée stratégique au défi de l’approche gestionnaire » (2017)

« ‘Le livre du soldat’ suisse – Illustration républicaine du lien entre citoyen et soldat » (2017)

« Une Suisse au-dessus de toute influence ? Impact des phénomènes nationaux et internationaux sur les réformes contemporaines des politiques publiques de défense suisses » dans La guerre comme enjeu de politiques publiques (2016)

« Introduction : l’esprit du 6.6.06 » (2007)

avec Peter Braun « Schweizerische Militärdoktrin im Wiederstreit der Meinungen … » (2006)

Continue reading

BCN

L’idée que la Suisse, pays neutre, dépositaire des Conventions de Genève, ait pu chercher à développer une bombe atomique, peut apparaître insolite. Et pourtant, pendant la Guerre froide, la Confédération a effectivement lancé un programme militaire secret de recherches nucléaires. La conférence met en lumière les raisons principales pour lesquelles la Suisse a cherché à s’équiper de cette arme, les motifs qui l’ont finalement incitée à signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), puis contraste le développement suisse de l’époque avec celui, contemporain, des pays proliférants.

Continue reading

Dans le cadre du 19th International Symposium Course qui a eu lieu du 17 octobre au 1er novembre à Beijing, j’ai été invité à participer au Seminar on Regional Security Challenges.

J’y ai présenté le Partenariat pour la Paix (PPP) comme A Mechanism for International Military Cooperation en montrant qu’il incarne des valeurs chinoises.

Continue reading

BCN

L’idée que la Suisse, pays neutre, dépositaire des Conventions de Genève, ait pu chercher à développer une bombe atomique, peut apparaître insolite. Et pourtant, pendant la Guerre froide, la Confédération a effectivement lancé un programme militaire secret de recherches nucléaires. La conférence met en lumière les raisons principales pour lesquelles la Suisse a cherché à s’équiper de cette arme, les motifs qui l’ont finalement incitée à signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), puis contraste le développement suisse de l’époque avec celui, contemporain, des pays proliférants.

Continue reading