Les cadres du renseignement doivent repostuler pour garder leur job – Mais pas leur directeur

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a choisi de modifier son organisation. Mesure spectaculaire: les membres actuels de la direction se doivent de repostuler s’ils désirent conserver leur poste de travail.

Si ma mémoire est bonne, à chaque réorganisation du DDPS, les cadres ont dû repostuler. C’est, toujours sur la base de mes souvenirs, surtout le cas lorsque les structures internes changent (DMF 95, Armée XXI / Groupement défense, …). Ce n’est donc pas si spectaculaire que cela.

Reblog via Emily M. Bender (she/her)

Okay, so are these 8 pages of motivated reasoning formatted like they’ve been submitted to Science or to Nature?

assets.researchsquare.com/file

Look, you can’t count the carbon emissions that people have for (check notes) existing as the « carbon cost » of the work that they do.

I can’t believe this needs to be said, but: LLMs are *optional*. Humans are not.

Reblog via Christian Bühlmann Data Skooping

Writing book reviews, to me, feels as the service we all ought to provide other scholars. I don’t post actual reviews on my website (instead, I post my reading notes because I don’t know if my notes are detailed enough to be an actual review, and whether I’ll do justice to the author), but I do have extensive experience writing reviews. Producing a book (or even editing a volume) is a tremendously challenging and taxing endeavour, so I believe book reviews should be done thoroughly, kindly and honestly.


Permalink

Choose from a one-click installer tool, or a command-line-based utility.

With the Windows 11 update, Microsoft’s Windows Store experiment is finally gaining some steam. But not every app is available on the Microsoft Store Preview. If you’re setting up a new Windows PC, or want to create a workflow that will update all your apps with one click (not just Microsoft Store apps), there are some compelling third-party options to consider.

You can use a one-click installer tool, or a command-line-based utility, depending on what you prefer.

Nous voici donc entrés clairement dans une nouvelle ère stratégique où, dans un fondu enchaîné, nous glissons depuis dix ans des règles du « nouvel ordre mondial » à celles de la compétition des blocs. Nous passons ainsi d’un ensemble de règles du jeu des relations internationales et de l’emploi de la force à un autre, comme cela arrive tous les 10 à 30 ans.

Les forces armées sont normalement organisées en fonction de ces règles du jeu, avec cette difficulté que celles-­ci changent souvent brutalement alors qu’un outil militaire est lent à se transformer. La France doit donc faire face actuellement, avec ses alliés, à une confrontation forte avec la Russie, avec encore la petite force polyvalente de police internationale mise en place après la fin de la guerre froide. Assez logiquement, alors que le nouveau contexte rappelle par de très nombreux aspects cette même guerre froide, c’est sans doute de ce côté qu’il faut regarder pour voir ce qu’il faut faire et que nous avons oublié.

a lichtenstein-like picture of a fighter airplane exploding in high detail

 Comics

“It’s theft,” says one 96-year-old comic-book artist who feels the famous pop-art icon unfairly appropriated his work. “It would be nice to be recognized.”


A side-by-side comparison of Russ Heath’s original comic-panel art, from DC Comics’ “All American Men of War #89″ (1962), and Roy Lichtenstein’s 1962 painting “Blam!” that appropriated the panel. The still is from a new documentary, which rotates the direction of Heath’s panel for clearer comparison. (Hussey-Cotton Films/Hussey-Cotton Films )

Hy Eisman sits at his professional drawing board, much the way he has for seven decades. He is reminiscing about penciling a comic-book image from a page that yielded him $10 back in the ’60s. He says his rendering, though, would soon inspire the pop artist Roy Lichtenstein, who became rich and famous by appropriating such comics without credit — and with a projector — for his large, highly prized canvases.

A Quick Look at Ludwig Wittgenstein’s Zettelkasten: Zettel 1967

In response to a post last week, Stephen Downes reminded me that Ludwig Wittgenstein had a zettelkasten practice. In particular there is a translated and published book Zettel from 1967 which contains 717 zettels from Wittgenstein’s Nachlass, or works left behind following his death in 1951. I’ve had a copy lying around for a bit, but finally spent some time with it. The book cleverly has a parallel text form with the German on one side of the page and the English on the facing page. I’ve also seen translations of the book in both Spanish and Italian for those who might prefer those.

CHAÎNE VIDÉO

Zététique et autodéfense intellectuelle

L’intégralité des cours donnés par Richard Monvoisin en 2016-2017 à l’Université Grenoble Alpes pour appréhender la démarche scientifique et sa portée critique à partir de ses frontières.

Retrouvez Richard Monvoisin sur :

A parrot in a cyberpunk setting and salami slices

Nobody likes an I-told-you-so. But before Microsoft’s Bing started cranking out creepy love letters; before Meta’s Galactica spewed racist rants; before ChatGPT began writing such perfectly decent college essays that some professors said, “Screw it, I’ll just stop grading”; and before tech reporters sprinted to claw back claims that AI was the future of search, maybe the future of everything else, too, Emily M. Bender co-wrote the octopus paper.

Bender is a computational linguist at the University of Washington. She published the paper in 2020 with fellow computational linguist Alexander Koller

 

Bender remains particularly fond of an alternative name for AI proposed by a former member of the Italian Parliament: “Systematic Approaches to Learning Algorithms and Machine Inferences.” Then people would be out here asking, “Is this SALAMI intelligent? Can this SALAMI write a novel? Does this SALAMI deserve human rights?” 

Le nouveau bataillon cyber permet à l’armée de renforcer et de développer ses capacités dans le cyberespace.

27 mars 2023


Nicolas Gros-Verheyde  
exportation d’armes, Neutralité, Suisse

(B2) La Suisse a développé une industrie de l’armement, et veut se rapprocher de l’Alliance atlantique mais interdit toute réexportation d’armes vers l’Ukraine. Au nom de sa neutralité. Les Européens devront en tirer des conséquences. Acheter à l’industrie suisse est aujourd’hui dangereux pour l’autonomie stratégique. Il faudra donc s’en passer.

Le cyber, un des domaines où la Suisse voudrait se rapprocher de l’OTAN (Photo : Armée suisse – prise de commandement du bataillon cyber 42 – Archives B2)

Que veut la Suisse ? Berne entend se rapprocher de l’OTAN comme de l’UE. C’est une volonté exprimée clairement dans un document publié par la Confédération en septembre dernier. La Suisse qui participe déjà à la plateforme d’interopérabilité de l’OTAN espère aussi obtenir le statut de partenaire privilégié, dit « nouvelles opportunités » alias EOP), réservé à quelques happy fews (Australie, Géorgie, Ukraine). La ministre suisse de la Défense, Viola Amherd, était mercredi au siège de l’OTAN pour tenter de convaincre ses interlocuteurs. Sans vraiment réussir.

Ca y est, vous avez été placé sur le projet de vos rêves, qui va enfin vous permettre de laisser parler le génie qui est en vous! Mais… comment? pour des raisons de gestions d’équipe ou d’exigences du client, vous devez vous passer de votre système d’exploitation préféré pour travailler sur un système inconnu, et forcément moins pratique que celui auquel vous êtes habitués? Il est toujours possible d’effectuer des tâches similaires, mais il faut ré-apprendre à dire à la machine comment faire… Heureusement, cet ensemble d’équivalences d’instructions est là pour vous y aider!
De façon générale, les instructions par ligne de commande sont effectuées en bash (ou similaire) pour les distributions Linux, et en Dos (ou plus récemment Powershell) pour les distributions Windows. Ces systèmes d’exploitation et ces langages étant différents, il n’existe pas nécessairement d’équivalence directe entre deux commandes, et certains moyens détournés sont parfois nécessaires pour effectuer une opération particulière. C’est pourquoi cet petit manuel illustre plus différents moyens de parvenir à une même fin sur différents systèmes qu’une réelle “traduction” entre diverses commandes.

Predicting the future of warfare is at best a speculative affair. Any forecast can never be proposed with absolute certainty, no matter how robust the underlying analysis. The future is always somewhat uncertain. In fact, history is replete with examples of visionaries who have tried but failed to accurately divine the nature of change. Nonetheless, it is a necessary endeavour, because such is the cost of war today that the implications of failure can be far-reaching, even existential. From the Oracle of Delphi to the modern application of data analytics, military planners over the ages have sought greater clarity regarding the future conduct of war.[1] However, there is no crystal ball for future warfare. Instead, this essay argues that historical lessons provide the best means of determining its form, but only if they are used correctly. The context behind each case study must be carefully considered by military planners who seek to learn from the past so that the observations gathered can be accurately extrapolated onto the present situation, and the resulting lessons meaningfully applied.

n Logo de L'express en Janvier 2020

Interview par M. Paul Véronique pour l’Express (Paywall).

La collaboration militaire de la Suisse avec ses voisins, l’Union européenne et l’OTAN dont il est question dans l’article, c’est naturellement la (re)vente de munition et d’armement. La Suisse collabore avec plusieurs partenaires, par exemple dans les domaine de la protection de l’espace aérien, de l’armement et de l’instruction. Cependant, les conséquences de la récente révision de la Loi sur le matériel de guerre et la volonté de privilégier une interprétation formelle de la neutralité pourraient s’avérer préjudiciables à la poursuite de ces partenariats.

 

 

Three steps to verify your Mastodon account with WordPress.

By Seth Kenlon
(Team, Red Hat)

November 20, 2022 |
0 Comments

woman on laptop sitting at the window

Image by:

CC BY 3.0 US Mapbox Uncharted ERG

As users migrate away from Twitter, many wonder what the equivalent of the famous blue checkmark is on Mastodon. Ignoring debates about how anyone can be sure of anyone’s true identity online, it’s easy to verify yourself on Mastodon when you have a WordPress site.

Si vous me lisez sur cet article, j’imagine que vous êtes intéressés par ce que l’on pourrait presque vulgairement appeler l’intelligence artificielle. Attention, j’adore ce domaine et depuis la sortie de chatGPT, c’est comme si tout allait de plus en plus vite. On peut dire que chatGPT à provoqué un tsunami, on se souvient tous de notre rencontre avec l’outil. Cet effet whaou que l’on n’avait pas eu depuis bien longtemps dans la technologie  » grand public « . Mais on n’est pas ici pour parler de chatGPT d’OpenAI, on va parler d’images, les images générées par les intelligences artificielle.