Présentations


Liste de mes présentations récentes

Dans le cadre du 19th International Symposium Course qui a eu lieu du 17 octobre au 1er novembre à Beijing, j'ai été invité à participer au Seminar on Regional Security Challenges.

J'y ai présenté le Partenariat pour la Paix (PPP) comme A Mechanism for International Military Cooperation en montrant qu'il incarne des valeurs chinoises.

Présentation d'une communication sur le thème « Une Suisse au-dessus de toute influence ? Impact des phénomènes nationaux et internationaux sur les réformes contemporaines des politiques publiques de défense suisses » dans le cadre du panel "Les politiques de défense comme politiques publiques"

Notre contribution examine une transformation majeure de la politique de défense suisse, la réforme « Armée 95 », initialisée en 1989. Nous nous concentrons sur sa phase d’impulsion en recourant au cadre des coalitions de cause (ACF) et à la méthode du causal-process tracing. Nous recherchons les facteurs explicatifs du calendrier et de la décision en opérationnalisant une hypothèse de l’ACF qui explique le changement par l’effet d’événements internes ou externes au sous-système.
Après avoir décrit les coalitions polarisées qui agissent au sein du domaine, nous présentons les paramètres stables et les structures d’opportunités du sous-système au travers le modèle des flux de l’ACF.

 

 

Présentation du 6.6.2016 dans le cadre des journées d’études toulonnaises de l'Institut de Stratégie Comparée sur le thème BD, guerres et stratégie

 

L’idée que la Suisse, pays neutre, dépositaire des Conventions de Genève, ait pu chercher à développer une bombe atomique, peut apparaître insolite. Et pourtant, pendant la Guerre froide, la Confédération a effectivement lancé un programme militaire secret de recherches nucléaires. La conférence met en lumière les raisons principales pour lesquelles la Suisse a cherché à s’équiper de cette arme, les motifs qui l’ont finalement incitée à signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), puis contraste le développement suisse de l’époque avec celui, contemporain, des pays proliférants.