Recherches


 

 L’idée que la Suisse, pays neutre, dépositaire des Conventions de Genève, ait pu chercher à développer une bombe atomique, peut apparaître insolite. Et pourtant, pendant la Guerre froide, la Confédération a effectivement lancé un programme militaire secret de recherches nucléaires. La conférence met en lumière les raisons principales pour lesquelles la Suisse a cherché à s’équiper de cette arme, les motifs qui l’ont finalement incitée à signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), puis contraste le développement suisse de l’époque avec celui, contemporain, des pays proliférants.

J'ai contribué à l'ouvrage Sicherheit - Die Schweiz in einer unsicheren Welt édité par Hans-Christof Schregenberger, Thomas Sprecher, Heinz Spross et Robert Zingg. Mon article, intitulé "La contribution du GCSP au rayonnement international de l’armée suisse", traite de l’apport du GCSP au «soft power» suisse. Je montre comment les militaires suisses y sont formés et par quels apports le centre contribue à l’impact international de l’armée.

Spécialiste mondial des chouettes, l'ornithologue vaudois Alexandre Roulin participe à un projet écologique qui réunit paysans en Israël, Jordanie et Palestine. La diplomatie suisse s’intéresse à ce projet hors norme.
Des chouettes effraies pour lutter contre les rongeurs et protéger les cultures. Depuis plus de 30 ans, une communauté agricole de la vallée du Jourdain travaille sans pesticide grâce à ces féroces chasseurs de souris.
Le projet a été lancé sous l'impulsion de l'ornithologue israélien Yossi Leshem et a vite pris de l'ampleur. Quelque 3000 nichoirs sont désormais dispersés sur le territoire israélien. Seul problème: la vaste plaine fertile du Jourdain s'étend entre Israël, la Jordanie et la Cisjordanie. Et les oiseaux passent parfois en territoire arabe, risquant l'empoisonnement en touchant aux cultures traitées aux pesticides.

Le 15 septembre 2017, j'ai donné une conférence au Club Rotary Genève Sud.