"Le livre du soldat" comme image masculine du citoyen et du soldat

Présentation à la Base navale de Toulon, salle du Conservatoire de la tenue Présentation à la Base navale de Toulon, salle du Conservatoire de la tenue CAM

 

 

Présentation du 6.6.2016 dans le cadre des journées d’études toulonnaises de l'Institut de Stratégie Comparée sur le thème BD, guerres et stratégie

 

Photos: CAM

 

Publié en 1957 et distribué à tous les soldats suisses, Le livre du soldat (Département Militaire fédéral 1958) a été rédigé dans le contexte de la dispute des conceptions (Konzeptionsstreit) qui opposa, pendant plus de vingt ans, les tenants d’une armée définie par un référentiel fondé sur l’efficacité militaire aux partisans d’une armée fondée sur un lien républicain entre le citoyen et le soldat (Braun 2006b, a). Pour simplifier, pour les premiers, le citoyen est un soldat en habits civil, alors que pour les seconds, le soldat est un citoyen en uniforme. Ce débat émotionnel, qui marquera de son empreinte l’après-guerre, et qui s’inscrit - dans la longue durée - comme le déterminant pérenne de la politique de défense suisse (Jaun 2007), trouvera sa conclusion provisoire le 6.6.66 avec la publication d’un document consensuel, le Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant la conception de la défense nationale militaire du 6.6.66 (FF I 873 1966) Avec cette contribution, je ne souhaite pas revenir sur la dispute des conceptions, qui a été traitée de manière circonstanciée par l’historien Peter Braun. Plutôt, dans l’optique du colloque portant sur la bande dessinée, je cherche à analyser quelle représentation du lien entre le citoyen, le soldat et la masculinité est illustrée dans le livre du soldat.

 

Photos : Victor Moulinier, ISC

 



Le texte de la présentation sera publié dans les actes des journées.

Dernière modification le mardi, 03 janvier 2017 15:47

Recherche - Billets récents