Pour mener des hommes à construire un navire ...

« Pour mener des hommes à construire un navire, il ne faut pas d’abord leur dispenser des outils et des planches. Il faut commencer par leur donner l’envie de l’Océan »... A la recherche de la source de cette phrase attribuée à Antoine de Saint-Exupéry, je consulte Citadelle [Gallimard 1948]. Las, je n'y trouve pas ce passage. Etonnant. D'autant que cette citation est souvent rappelée dès que l'on parle de changement ou de stratégie

Par l'intermédiaire de www.la-grange.net, qui a documenté une recherche similaire, je découvre ceci:

Créer le navire ce n’est point tisser les toiles, forger les clous, lire les astres, mais bien donner le goût de la mer qui est un, et à la lumière duquel il n’est plus rien qui soit contradictoire mais communauté dans l’amour. Citadelle, chapitre LXXV, p. 239. 

Mais il y a aussi plus bas ce paragraphe, qui va dans le sens contraire de ce qui est communément exprimé:

Quand celui-là crée un navire il ne se préoccupe point des clous, des mâts ni des planches du pont, mais il enferme dans l’arsenal dix mille esclaves et quelques adjudants munis de fouets. Et s’épanouit la gloire du navire. Et je n’ai jamais vu un esclave qui se vantât d’avoir vaincu la mer. Citadelle, chapitre LXXVIII, p. 243.

Moralité, pour amener des hommes à construire un navire, il ne faudrait pas seulement des outils et du bois; il faudrait surtout des esclaves et des moyens de contrainte.

Ce n'est plus Le Petit Prince, c'est Le Prince.

 

Le prince 2

Plus dans cette catégorie : « Sacco di Roma Ramuz, patrie, pays »

Recherche - Billets récents