Christian Bühlmann (2017) "La commodification de l'armée de milice? La pensée stratégique au défi de l’approche gestionnaire" in Olsansky, Michael M. (dir.), Militärisches Denken in der Schweiz im 20. Jahrhundert La pensée militaire suisse au 20e siècle, Baden, Hier und Jetzt, pp. 122-205

Christian Bühlmann (2014) "Vers l’armée de marché ? La pensée stratégique au défi de l’approche gestionnaire" in Stratégique n°107, 2014 – Regards croisés franco-suisses, Paris: Institut de Stratégie et des Conflits – Commission Française d’Histoire Militaire – Ecole militaire, pp. 73 - 87.

En Suisse, plus qu’ailleurs, l’armée n’est pas qu’un instrument de la politique de sécurité. Comme Peter Braun et al. l’affirment, elle est un « komplexes Gebilde, das durch mannigfaltige Bezüge eng mit der Gesamtgesellschaft verwachsen und verwoben ist». Pour appréhender ce système complexe, il est nécessaire de dépasser les explications réductrices. C’est ainsi que Rudolf Jaun, Peter Braun et d’autres ont identifié la continuité, dans la longue durée, de catégories pérennes de croyances portant sur le militaire. Ces auteurs décrivent l’évolution des tensions entre deux visions du monde et leurs conséquences sur la politique de défense helvétique, pour une période allant jusqu’à la fin des années soixante : une posture réformiste et républicaine d’une part, et une posture militariste d’autre part.

 

Christian Bühlmann (2017) "'Le livre du soldat' suisse - Illustration républicaine du lien entre citoyen et soldat" in Stratégique n°115, 2017 – Bande dessinée, guerre et stratégie, Paris: Institut de Stratégie et des Conflits – Commission Française d’Histoire Militaire – Ecole militaire, pp 61- 78 ISSN 0224-0424. 

Christian Bühlmann (2013) "De la « nation en armes » à « l’armée de marché » - « la commodisation de la pensée militaire suisse»" in La pensée militaire suisse de 1800 à nos jours, Actes du Symposium 2012, Pully: Centre d'histoire et de prospective militaires.

 

Pour faciliter la consultation des liens, ils figurent ci-dessous 'prêts à cliquer'.

Dans un récent article, intitulé Kritisches Denken bringt die Armee weiter, Bruno Lezzi constate la stagnation du débat sur le développement de l’armée suisse. Il regrette que notre politique de défense soit encore pensée à l’aune de la Guerre froide. Ni l’armée, ni le DDPS ne fournissent de véritables contributions stratégiques. Lezzi compare cet état de fait avec l’étranger, en particulier les États-Unis, où les officiers sont invités à débattre de manière critique des orientations doctrinales et stratégiques. Ces réflexions, considérées comme un pilier fondamental de la formation intellectuelle des officiers, constituent une partie intégrante de leur cursus professionnel. Il invite la Suisse à changer de paradigme et à accepter une pensée critique comme préalable à la transformation de l’armée.