Dans un récent article, intitulé Kritisches Denken bringt die Armee weiter, Bruno Lezzi constate la stagnation du débat sur le développement de l’armée suisse. Il regrette que notre politique de défense soit encore pensée à l’aune de la Guerre froide. Ni l’armée, ni le DDPS ne fournissent de véritables contributions stratégiques. Lezzi compare cet état de fait avec l’étranger, en particulier les États-Unis, où les officiers sont invités à débattre de manière critique des orientations doctrinales et stratégiques. Ces réflexions, considérées comme un pilier fondamental de la formation intellectuelle des officiers, constituent une partie intégrante de leur cursus professionnel. Il invite la Suisse à changer de paradigme et à accepter une pensée critique comme préalable à la transformation de l’armée.

Mon texte sur "la guérilla dans la doctrine militaire suisse", présenté en 2010 lors du 16ème symposium du CHPM, consacré au thème "Choc, feu, manœuvre et incertitude dans la guerre", a récemment été publié dans les actes du symposium. 

Le 30 avril 2010, le vernissage du livre "Le feu et la plume - hommage à Daniel Reichel" à eu lieu au Salon du Livre de Palexpo.

Cet ouvrage intègre une contribution commune avec Alain Vuitel, sous le titre "Penser la crise, méditer la guerre : une relecture contemporaine de Reichel".

Christian Bühlmann (2010) and Alain Vuitel. "Penser la crise, méditer la guerre: une relecture contemporaine de Daniel Reichel." In Le feu et la plume : hommage à Daniel Reichel, Bière: Cabédita.