• "...im Internet, oder wie das gfotz heisst"

     

    Une promenade dans l'Emmental s'achève près d'une petite maison. Trois poules picorent en liberté. Une dame âgée, à la belle chevelure blanche, s'avance tranquillement, portant une petite cuvette en plastique bleue remplie de carottes émincées. Locace, elle explique qu'un renard avait mangé ses poules. Pour les remplacer, sa fille a sauvé les gluggere d'une ferme en batterie. Elle les a trouvées "im internet, oder wie das gfotz heisst." Elle nous quitte pour aller nourrir ses agneaux.
    En savoir plus...

Le Musikkollegium, Winterthur, rend un vibrant hommage à Jérémie Victor Opdebeck

La scène du classic openair de Winterthur, juillet 2018 La scène du classic openair de Winterthur, juillet 2018 BCN
01 Aoû
2018

Le Muskikollegium de Winterthur a rendu un vibrant hommage à Jérémie Victor Opdebeck, inventeur de la pince à linge, lors de ses concerts OpenAir de juillet.

 Dans une contribution majeure à l'histoire orale de la musique classique, les Quatre Barbus rappellent que

Pierre Dac et Francis Blanche ont écrit à la mémoire de ce bienfaiteur de l'humanité une oeuvre pour laquelle un jeune musicien méconu, mais plein d'avenir, j'ai nommé Ludwig van Beethoven, a composé après quatre essais infractueux une cinquième symphonie.

Par un juste retour des choses, les musiciens utilisent des pinces à linge en hommage à ce célèbre inventeur et au musicien trop tôt disparu.

Paroles

Source

La pinc' à linge
La pinc' à linge

La pin, la pin
La pin, la pin
La pinc' à linge
La pin, la pin
La pin, la pin
La pinc' à ling'
La pinc' à linge
La pinc' à ling'
La pinc' à linge
La pinc' à ling'
La pin, la pinc' à linge

La pinc' à linge
La pinc' à linge
Fût inventée
En dix-huit cent
Quatre vingt sept
Par un nommé
Jérémie Victor Opdebec
Fils de son père
Et de sa mère
Neveu d'son oncle et de sa tante
Et petit fils de son grand-pèr'
Frèr' de sa sœur
Et frèr' de lait d'un marchand d'beurre

La belle histoire
Déjà quand il était enfant
Il montrait à tous les passants
Son curieux esprit compétent
Il inventait des appareils
Pour épépiner les groseilles
Des muselières pour les fourmis
Et bien qu'il fût encor petit
C'était un mec
Opdebec
C'était un mec
Un drôle de mec
Un fameux mec
Et de Lu-beck
Jusqu'à la Mecque
Il n'y avait un si chouette mec
Jérémie Vic-tor Opdebec

Dans les champs, près de chez son père
Le linge blanc dans la brise légère
Semblait lui dire avec le vent:
"Pinc' à linge
Pinc' à linge
Il faut au linge fin et trop léger
Le pince pour le pincer
Pour le pincer
Pour le pincer
Le pincer!"
Et dès lors dans sa tête
L'obsession qui l'inquiète
"Le pincer!"
"Le pincer!"
Puis un jour
Il avait trouvé!

C'est ainsi que Jérémie Victor Opdebec, Opdebec
Dans un éclair de son génie à su doter
Les lavandières, les blanchisseuses du monde entier
D'un' pinc' à ling', qui protègera la liberté à l'humanité
Pinc' à ling', pinc' à linge, grâce à toi maintenant
Nos chemisettes, nos chaussettes résistent au vent
Et nos cal'çons dorénavant répondront présent!

Et l'ouragan peut tonner
L'orage se déchaîner
Nous, grâce à la pince à ling'
On est protégé, paré, sauvegardé
On aura toujours de quoi espérer!

Amis chantons, amis chantons en chœur
La louange et l'honneur
De notre bienfaiteur:
Jérémie Victor Opdebec
Jérémie Victor Opdebec
Jérémie Victor Opdebec, bec, bec
Bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec
Bec, bec, bec
Bec!

Beeeec!
Bec!

Plus dans cette catégorie : « Double contrainte